dimanche 24 janvier 2016

24/01/2016

Salut à tous,

je mets le blog de développement à jour de temps en temps, donc je suppose pouvoir faire de même ici ; Letmosatel arrive dans sa troisième année, et il y a enfin des remous. Ce que j'ai écris est encore trop court, il me faut quatre - cinq heures de jeu minimum pour un an de jeu. Mais j'avance aussi un peu dans le récit Rimworld qui est très plaisant à conter. Le style narratif est plus "personnel" que celui de DF. Du coup je pense peut-être changer d'interlocuteur pour avoir plusieurs points de vue au fil des évènements.

Je ne pourrais pas coder ni jouer avant vendredi prochain ; bonne semaine à tous !

samedi 16 janvier 2016

Letmosatel: l'arrivée (1)

 "C’était un homme-ratelle victime d’une malédiction. J’aurais trouvé cela cocasse s’il n’avait pas tué Ablel et Vakod."

Voilà la première partie d'un nouveau récit sur DF (n'ayant pas les sauvegardes du dernier). Je joue sur la nouvelle version v0.42.04. Il ne se passe pas grand chose d'excitant la première année, mais avec des forteresses gobelines à 100 kilomètres je m'attends à ce que les prochaines années soient mouvementées. Si vous avez des commentaires sur le style narratif, n'hésitez pas.
En joie !


15 de Granite, an 1625

Mon nom est Morül Sazirfath, de la nation naine des Gebudib. On m’a demandé de tenir une trace écrite de l’histoire de notre future forteresse. La voici.

Nous sommes à l’ouest de la maison-mère, par-delà une chaîne de montagnes quasi-infranchissable. A la demande des elfes de la région, nous avons été envoyés pour participer à la protection de leurs cités forestières contre les gobelins du sud-ouest. Leur population ne cesse d’augmenter et les elfes sont seuls face à la menace.

Notre équipage se compose de sept nains.
 
Ineth Delerokol et moi-même sont garants de la sécurité des autres et de la formation des futures escouades du bastion. Ineth est issu des Voix d’Acier, une lignée forte et guerrière. J’ai foi en lui pour nous commander et m’entraîner. 

Domas Soledesmul est un travailleur du bois fort et bourru. C’est un anarchiste, mais il fait son possible pour aider les autres. Notre mineur est Sarvesh Astelastesh. C’est un élément capital du groupe, et nous comptons sur lui pour creuser des couloirs et des salles solides pour nos débuts.

Dumed Inethhamkol est notre maçon et dirigeant attitré. Il est particulièrement fier de sa position, mais n’a pas encore discuté des modalités de formation et d’entraînement des escouades, ce qui m’inquiète.

Lorbam ézumalem et Imush Bomreknoram sont les deux naines du groupe. Lorbam est une artisane appliquée, et Imush s’occupera des plants de mycètes et de la brasserie.

Nous sommes au milieu d’une dense forêt de pins et de cèdres. Au moment où j’écris ces lignes, Sarvesh étudie le pied d’un grand promontoire avec Dumed. Ineth m’a proposé de commencer à s’entraîner dans un endroit dégagé. Voilà qui nous épargnera l’ennui. Et puis, on ne pourra jamais être assez prêts quand les premiers gobelins repèreront notre fort.

Notre chienne éloigne les bêtes sauvages pour l’instant. Nous avons aussi un gros chat doré. Je l’aime bien.

 

14 de Felsite, an 1625

Nos excavations avancent bien. Nous avons érigé des établis de fortune en attendant que les salles soient totalement creusées. Lorbam a accepté de gérer les stocks et les commandes de fournitures.




4 de Malachite, an 1625

Après plusieurs mois de vie difficiles, nous avons inauguré notre salle de dîner commune. Il y a encore des gravats un peu partout, mais cela commence à ressembler à un foyer. Nous allons dédier une salle à la prière ; nous en avons tous besoin. Dumed s’assure toujours pour que Sarvesh ait quelque chose à creuser. Je dois dire que tout se passe comme prévu. Nous allons placer des pièges dans les environs et voir ce que nous attrapons. Le plus urgent est de développer nos cultures. Nous devrions aussi préparer une crypte pour le futur. L’idée peut paraître absurde, mais ce n’est pas quand les morts surviendront qu’il faudra se demander où leur donner le repos.




4 de Galena, an 1625

Une poignée de nains sont arrivés en renforts. Nous chargeons un ou deux d’entre eux de polir les murs de la forteresse. La chapelle est presque prête. Imush est parvenue à trouver des graines aborigènes dans la forêt, qu’elle espère faire pousser en essences comestibles ou fermentables.


2 de Limestone, an 1625

Un kobold a essayé de s’infiltrer dans la forteresse. Mon cœur a fait un bond, avant d’entendre que ce n’était pas un gobelin. Mais ils nous repérerons un jour ou l’autre. Ineth et moi ne pouvons pas lésiner sur l’entraînement. C’est l’automne et nous profitons des pommiers et poiriers sauvages qui produisent des fruits. Une naine nommée Ablel, normalement presseuse de parchemins, va pêcher et nous ramène du poisson. Nous devons faire des réserves pour l’hiver. Un peu de viande ne serait pas de refus, mais aucun chasseur n’est encore parmi nous.




11 de Limestone, an 1625

Nous avons enfin la possibilité de nous entraîner devant la forteresse. Je ne sais pas ce qui a pris autant de temps à Dumed pour nous y autoriser, mais nous avons perdu plusieurs mois d’entraînement.
La caravane est passée à proximité, mais nous n’avons rien à échanger. L’émissaire de la capitale, Udib Likotamen, va s’entretenir avec Dumed. 





10 de Sandstone, an 1625

Une tortue monstrueuse anthropisée, aux yeux brillants, s’est aventurée près de notre forteresse. Nous avons immédiatement sonné l’alerte – il fallait que tous rentrent à l’abri. Ineth et moi sommes également descendus. L’aube était proche, et si l’animal était un métamorphe, il reprendrait alors sa forme normale.

La bête a descendu nos escaliers. Nous étions cloisonnés dans la salle commune. Il manquait Dumed, Ablel et Vakod. Après quelques heures d’attente, nous avons entendu une sorte de grondement surnaturel. Ineth et moi nous sommes précipités pour rattraper l’individu fuyant, mais il a disparu dans les bois avant que nous puissions l’atteindre. C’était un homme-ratelle victime d’une malédiction. J’aurais trouvé cela cocasse s’il n’avait pas tué Ablel et Vakod. Dumed s’était enfermé dans son atelier pour se protéger.

Nous n’aurions pas du laisser le mari d’Ablel, Nil, monter chercher son épouse. Il a escaladé la colline, et a vu son visage estropié de son nez et de son oreille dans un bain sanglant. Bizarrement, il n’a pas eu l’air d’être extrêmement touché par la perte de sa compagne, mais davantage par la mort inattendue de l’un des nôtres. Nous ferons au mieux pour qu’il passe cette dure épreuve. 


16 de Sandstone, an 1625

En plein milieu d’un repas, notre poissonnière a été percutée d’une vague d’inspiration et a tout laissé tomber pour aller à un atelier. Elle a rassemblé des blocs de pierres et a commencé à se mettre au travail. Nous verrons bien ce qui l’inspire autant lorsqu’elle en aura terminé.


1 de Timber, an 1625

Erush a terminé son œuvre. C’est un marteau miniature en granit, exceptionnellement décoré. Je ne m’attendais pas à cela. Nous l’avons chargée de réaliser d’autres pièces d’artisanat, que nous échangerons avec les caravanes futures. Je crois qu’elle ne risque pas de vider des poissons de sitôt. 


28 d’Obsidien, an 1625

Après la tortue-garou de l’automne dernier, c’est un gila maléfique qui s’est approché de notre forteresse. A nouveau, nous nous sommes réfugiés sous terre. La bête a tué un lama, mais surtout, a massacré notre amie Imush qui cueillait des herbes dehors. Notre groupe originel porte un lourd deuil. Nous devons nous entraîner d’avantage afin de pouvoir réagir à ces attaques. Dumed a proposé d’augmenter le nombre de pièges aux alentours. Nous avons tous acquiescé.
 





11 de Granite, an 1626

Alors qu’Ineth et moi nous entrainons à deux devant la forteresse, la caravane elfe arrive. Ils sont particulièrement amicaux avec nous, et discutent avec Dumed des gobelins. A priori, ceux-ci sont plutôt calmes en ce moment. Mais cela laisse augurer le pire pour les années à venir. Les marchands nous apprennent que notre bastion est connu sous le nom de « Mepui ‘ema », ce qui se traduit grossièrement par « Porte alliée de Cobalt ». Dumed apprécie l’idée, et propose à tous le nom officiel de « Letmosatel », « Alliés de Cobalt ». Notre forteresse aura désormais une appelation plus racoleuse que « Avant-poste Ouest ».

Malheureusement, les elfes n’ont pas beaucoup de marchandises intéressantes. Nil, notre négociant, a eu le malheur de laisser un gobelet en poirier dans une caisse de pièces d’artisanat en granite. Les marchands l’ont mal pris, et sont partis en nous souhaitant bonne chance pour l’année qui s’annonce.
J’espère qu’ils ramèneront de meilleurs animaux dans un an.


3 de Slate, an 1626

Une nouvelle vague d’arrivants s’est présentée à la forteresse. C’est la plus importante depuis que nous sommes arrivées il y a un an et nous sommes désormais 51 âmes. Nous avons des chambre pour les loger, et notre grande taverne est bientôt prête. Peut-être pourrions-nous former d’autres escouades de combat.

Plusieurs chasseurs se sont installés. Nous allons avoir des apports de viande réguliers.




28 de Slate, an 1626

Notre nombre augmentant, un maire a été élu : Dumat Lungedël. C’est un nain robuste de 116 années. Il est franc et participe lui-même aux bagarres de la taverne pour régler les conflits. Je pense comprendre pourquoi il a été élu.


5 de Felsite, an 1626

La dernière fois que j’ai écrit, c’était pour parler de notre nouveau maire – c’est à lui et son épouse que nous devons la première naissance à Letmosatel. Un petit garçon du nom de Ducim, la mâchoire déjà fournie de poils robustes. Un futur guerrier à n’en pas douter. 




26 de Felsite, an 1626

Nous avons ouvert notre taverne, « La Langue Esseulée », bien qu’il reste quelques murs à graver. Dumed a sculpté de splendides statues pour décorer la salle. Des visiteurs sont déjà arrivés. Les soirs, tout le monde chante et danse. Cela fait plaisir à voir, même si la plupart du temps, Ineth et moi sommes à l’extérieur.

 

27 de Malachite, an 1626

Nous sommes au cœur de l’été. Je me dois de tenir le journal à jour de temps en temps, même si rien de spécial n’arrive. Tous les nains ont une chambre, la décoration des salles est presque terminée. Plusieurs naissances ont eu lieu, et l’entraînement se passe bien. Nous avons de la nourriture et de l’alcool à flot. Le soir, nous faisons la fête dans la taverne avec les visiteurs de passage. Sazir, une de nos chasseresse, a apprivoisé un émeu. Nous organisons des paris pour voir quel nain parviendra à rester le plus longtemps sur son dos.

Bien qu’il ne soit pas maire, Dumed prend part aux décisions municipales. En tant que commandant, Ineth est le représentant militaire du conseil. Nous allons mieux protéger l’entrée contre l’inévitable arrivée des gobelins. Puis, nous creuserons plus profondément pour trouver du minerai et construire des forges.





20 de Galena, an 1626

Dumed est sorti à l’entrée de la forteresse pour préparer les plans des murs et du pavement. Le bougre n’était pas sorti à la lumière du jour depuis un an. Au bout de quelques minutes au soleil, il s’en est retourné à l’intérieur, titubant et nauséeux. Voilà pourquoi Ineth et moi nous entraînons sous les éléments naturels.


13 de Limestone, an 1626

Nous avons percé le plafond de la mer de magma très tôt dans nos excavations. Le mineur qui l’a découvert avait la barbe cramoisie par la chaleur. Nous allons reboucher le trou au plus vite pour empêcher toute créature de feu de remonter.